Burgers Party

Bienvenue sur le blog d'un fan de burgers! Ici vous trouverez des idées recettes pour réaliser vous-même de délicieux burgers, des tests, des actus, et bien plus encore... Amateurs de malbouffe vous aussi? Venez partager vos conseils, vos idées... Sur ce blog 100% gastronomie américaine ;) Pensez aussi à visiter: www.myburger.fr

24 décembre 2006

Quick Belgique (Bruxelles)

Lors de notre journée à Bruxelles (voir article précédent dans ce blog), nous nous sommes restaurés au Quick du boulevard Anspach, à proximité de la Bourse.

Nous avons choisi de manger au Quick lors de ce voyage en Belgique car cette chaîne de fast-food est originaire de ce pays (même si récemment elle vient de se faire racheter par la Caisse des Dépots et Consignation, organisme Français, mais la transacton n'est pas encore finalisée à l'heure actuelle).
D'un aspect extérieur moderne, ce restaurant cache en fait un intérieur très sombre (mais moderne quand même), et un agencement inhabituel, car, pour arriver aux caisses il faut traverser la salle puis monter les marches d'un large escalier (il y a environ 1,50 mètre de différence de niveau).

Une fois devant le menu, que choisir? La carte est assez similaire à ce qu'on trouve en France (avec moins de choix), mais je suis tout d'abord surpris de voir que l'opération en cours concerne les Démoniaks (cheese & bacon) alors qu'en France, nous avons eu la même chose, mais c'est terminé depuis près de 2 mois! Je ne vais donc pas prendre ça car les burgers proposés sont strictement identiques.

Néanmoins, un burger prmanent attire l'oeuil car je ne l'ai jamais vu au menu de Quick France: le Double Chicken. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un burger au poulet. Mais rien à voir avec les "Long Chicken" des restaurants Français car les Quicks Belges ne proposent aucun "Long Burger" en permanent.

Je commande donc un menu avec ce burger accompagné de quartiers de pomme de terre frits (les "Rustiques", pareil qu'en France) et un Coke Light, plus de la mayonnaise. Ce menu coûte 6,05€ (tout à fait raisonnable) mais, le fait de vouloir de la mayonnaise ajoute 0,40€ au prix total car, en Belgique, les sauces sont payantes. Ajoutons à cela que les pots de mayonnaise sont exactement les mêmes que ceux fournis gratuitement en France, je trouve que cela fait un peu cher quand même!

Je m'installe à une table près de la vitrine avec mes amis, et c'est parti pour la découverte du burger:

Ce burger est présenté dans les nouveaux emballages de Quick, une boîte avec écrit le nomdu burger en grand, et en vert fluo sur fond beige, avec une photo sur la face avant qui représente le burger vu de profil. Cette boîte n'est pas très grande, de la taille d'un Giant par exemple.

Lorsqu'on soulève le carton, on découvre un petit burger, avec des buns tout lisses, comme le célèbre Giant. Il reste malheuresement encore de la place dans cette petite boîte, ce burger ne sera donc probablement pas très nourissant!


La recette de ce burger est la suivante: 2 morceaux de blanc de poulet pané, de la sauce fromagère légèrement poivrée et citronée, de la salade iceberg, des oignons frais et une tranche de fromage. Soulevons le bun supérieur pour vérifier cela:


Résultat: les 2 tranches de poulet pané sont bien là, mais elles ont l'air extrèmement fines. La tranche de fromage est disposée entre les deux pour plus de fondant sans doute... La sauce est présente en grande quantité, mais les légumes (salade et oignons) sont quasiment absents!!! Pénurie d'ingrédients ou équipier qui prépare les burgers travaillant à la légère??? En tout cas je suis déjà déçu avant même de mordre dedans! On est loin de ce qui apparait sur la photo de présentation, très loin même!

Goûtons-le quand même, la sauce et le poulet réservent peut-être de bonne surprises:





Et bien non, les tranches de poulet pané (à base de poulet reconstitué bien entendu) sont tellement fines qu'on ne sent que la panure et absolument pas la viande (qui auraient pu être remplacée par du carton, on aurait eu la même consistance je pense!) Heuresement qu'il s'agit d'un "double burger", je n'ose même pas imaginer en simple! La tranche de fromage (à base d'emmental je pense) n'a par nature pas de goût. L'absence quasi totale de salade ne réussit pas à lui apporter de consitance, idem pour les oignons fantômes qui le pénalisent encore un peu plus niveau goût.

La seule bonne surprise vient de la sauce, légèrement relevée, qui se marirait également très bien avec un burger au poisson.

Moralité, un burger bien décevant. Je pense que, pour l'améliorer, il aurait fallu ne faire qu'une seule tranche de poulet double épaisseur au lieu des deux rondelles peu épaisses (pour plus de consistance niveau viande), et surtout lui ajouter les légumes ici manquants en plus grande quantité.

Quick Belgique vient de me décevoir! J'espère que la prochaine fois ils feront mieux, sinon je me rabattrai sur les nombreuses friteries indépendantes qu'on trouve dans ce pays et qui lui font honneur!

Pour parfaire la mauvaise expérience, ajoutons à cela qu'un SDF est entré dans le restaurant en plein milieu de notre repas, et a demandé de l'argent à tous les clients de toutes les tables (ça coupe un peu l'appétit à mon goût)!

Enfin, en voulant aller aux toilettes (situées au sous-sol) je tombe sur une "madame pipi" très, très agée qui est assise à l'entrée et demande 0,30€ à chaque visiteur. Je pensais cette vieille tradition Blege tombée en désuétude, surtout dans les fast-foods qui par définition sont des endroits "modernes" mais que-néni, ici il faut encore sortir le portefeuille pour se soulager des 50cl de boisson fournis avec le menu!

En plus, bien que les toilettes étaient propres (c'est un minimum lorsqu'on doit payer pour entrer!), elles étaient plutôt vétustes, car visiblement elles n'avaient pas été rénovées en même temps que le reste du restaurant!

Bon appétit quand même si vous passez un jour par là! En espérant que vous tomberez tout de même sur un meilleur burger!

Libellés : , , , , ,

18 décembre 2006

Journée à Bruxelles (Belgique)

Un ami d'origine Arménienne, âgé de 22 ans, prénommé Tigran et résidant en France depuis plus de 3 ans, que j'ai connu grâce à mon travail était venu me rendre visite un soir d'octobre. Cet ami est "Maître International d'Echecs"(et bientôt Grand Maître!). Lorsqu'il est arrivé en France après avoir fui son pays d'origine, il fût accueilli par une structure sociale dans un foyer pour demandeurs d'asile. Après plus de 3 ans de galère intense, il possède enfin un titre de séjour qui lui permet officiellement de travailler et vivre en France. C'est réellement un exploit quand on sait que de nombreux "congénères" sont rapidement reconduits à la frontière!

Autre exploit réalisé, l'apprentissage de la langue Française! Sachant à peine dire "bonjour" et "au revoir" au début, il parle maintenant un français presque parfait, à tel point qu'il est désormais difficile de deviner qu'il est d'origine étrangère!

Mais depuis environ 1 an, il habite Lille (75 km de Dunkerque), et, entre les entrainements, les cours qu'il donne et les compétitions d'échecs, il a peu de temps libre donc rares sont les occasions de se revoir... Cependant, une compétition internationale (l’Open International d’Echecs de Cappelle la Grande) devant avoir lieu près de Dunkerque en octobre, il a réussi à se libérer l'espace d'une soirée pour venir manger un morceau et donner des nouvelles.

En lui racontant ce que nous avons fait pendant nos dernières vacances, j'expliquai entre autres que nous étions allés au parc aquatique "Aqualand, à Fréjus" (voir l'article "Vacances d'été (2/2)" sur ce blog pour plus de détails). Il me répondit qu'il adorait aller à la piscine, mais qu'il n'avait jamais visité de parc d'attractions aquatiques et qu'il rêverait d'en découvrir un! Ma réponse fut immédiate: "Pas de problème, on va arranger ça"!

Il ne restait plus qu'à fixer la date. Un coup d'oeuil à nos agendas, et la date du 19 novembre 2006 fût retenue. Quant au parc, autant choisir le plus réputé de la région: Aqualud, parc situé sur la plage au Touquet (www.aqualud.com).

Seulement voilà, deux semaines avant la date prévue, notre ami passe devant le parc Aqualud lors d'un déplacement au Touquet pour un tournoi d'échecs. Et là, il se rends compte que le parc sera fermé à partir du 12 novembre :-(

Il y a bien un autre parc pas très loin de Dunkerque (Sunparks, à Oostduinkerque, sur la côte Belge), mais il est beaucoup moins bien équipé. Une petite recherche sur Internet, et je découvre l'existance du parc "Océade", situé à Bruxelles (www.oceade.be) et semblant mieux équipé que le Sunparks. Je prends soin de demander à notre ami si il a le droit de se rendre en Belgique, et heureusement cela ne pose pas de problème car il possède un passeport en cours de validité.


Nous nous retrouvons donc à Lille à 10h00 en ce dimanche au ciel gris et pluvieux. Direction Bruxelles ou, finalement, aucun d'entre nous n'étions déjà allés (ou alors il y a tellement longtemps que nous ne nous souvenons plus). Notre ami Tigran, qui n'a pas souvent l'occasion de voyager (sauf dans le cadre des tournois d'échecs bien entendu), est enchanté de pouvoir découvrir un peu la capitale de la Belgique.

Après 1h30 de route (je ne pensais pas que le voyage serait si court), nous arrivons sur le "Ring" de Bruxelles (c'est ainsi qu'on nomme le "périphérique" d'une ville en Belgique). La particularité de celui-ci est qu'il encercle la ville tout en restant en général assez éloigné. Sans doute a-t-il été construit tardivement, là ou il y avait donc encore de la place...

J'avais repéré, sur le site d'Océade, qu'il fallait prendre la sortie 8, direction "Bruparck!". Pourquoi "Bruparck"? Et bien c'est tout simplement le nom de la zone "loisirs" de Bruxelles, qui comprends entre autres un multiplexe de cinémas Kinepolis, le célèbre Atomium, un village commercial, le parc Mini-Europe et évidemment Océade. A proximité, on trouve également "Bruxelles Expo" (palais des congrès) et le stade Baudouin II. Plus d'infos sur www.bruparck.com .

Une fois les lieux repérés, avant d'aller nous plonger dans les piscines et les toboggans, nous décidons de nous rendre dans le centre ville, histoire de découvrir ensemble les lieux célèbres de la capitale Belge.

C'est dimanche, et pourtant trouver une place pour stationner n'est pas chose aisée. Nous tournons dans le centre pendant quelques bonnes dizaines de minutes, et je finis par me dire qu'il vaut mieux prendre un parking à étages payant tellement je finis par en avoir assez de tourner en rond. Mais tout à coup, derrière une église, je tombe sur une place libre, à deux pas du centre. Ca tombe bien!

Nous nous dirigeons à pieds vers le centre-ville et je me rends compte, en voulant photographier un grand supermarché qui ne vends que des produits asiatiques, que les accus de mon appareil photo sont déchargés. Heuresement, à Bruxelles, il y a de nombreuses petites épiceries ouvertes le dimanche. Nous entrons dans la première venue, et trouvons des piles Duracell (pas d'autre choix). Nous les achetons, mais lorsque le vendeur nous annonce le prix, je me met à regreter d'avoir oublié de recharger mes piles: 7,50€ pour 4 piles LR6 non rechargeables!!! Tant pis, il me les faut, je prends quand même!

Nous arrivons devant la bourse de bruxelles et pouvons commencer à prendre des photos (pour faire comme les nombreux Japonais que nous croisons ;-)


Juste devant la bourse, une caravane transformée en stand de nourriture à emporter nous étonne. A bruxelles je m'attendais plutôt à trouver là une "baraque à frites", et là, c'est apparemment un vendeur... d'escargots (Chez Jef et Fils)!!! C'est la première fois que je vois ça de ma vie, un vendeur d'escargots à emporter! Dommage que c'était fermé...



Nous continuons notre chemin et arrivons sur la célèbre Grand'Place. A notre gauche, la Maison du Roi:


Et en face de nous, la Maison des Ducs de Brabant:
Nous continuons ensuite notre visite en passant dans la Galerie Royale:


Nous décidons ensuite de rendre visite à une autre figure emblématique de Bruxelles: le Mannekenpis, statue/fontaine représentant un petit garçon, qui urine inlassablement.


Nous avons bien eu du mal à trouver l'emplacement de cette statue. J'avais un vague souvenir remontant à mon enfance de l'avoir vu dans une des rues qui mène à la Grand'Place, mais je ne me souvenais plus laquelle. Nous avons essayé toutes les rues possibles, jusqu'à le trouver enfin... dans la dernière que nous n'avions pas explorée!!! Si je devais reprocher quelquechose à la municipalité, c'est peut-être de ne pas mettre assez en avant ce symbole important via des panneaux de directions touristiques!
Une fois le lieu repéré, nous nous frayons un chemin parmi les nombreux japonais en train de prendre des photos pour pouvoir enfin le voir. Sur la photo ci-dessus, on peut constater que le Mannekenpis est habillé! Je ne savais pas qu'à l'instar des poupées Barbie, il pouvait changer régulièrement de tenues, mais un panneau fixé à la grille qui l'entoure nous indique qu'il est actuellement habillé en prince Monégasque (et que sa tenue change très régulièrement). Il me semble que, quand j'étais petit, il ne portait pas de vêtements! (Et si vous voulez en savoir plus, vous pouvez visiter ce site qui vous expliquera tout: www.manneken-pis.com )
Il était temps, après avoir rendu visite à ce chef d'oeuvre, de se restaurer (il était déjà 13h00). Au pays de "l'autre chaîne de hamburgers", quoi de plus naturel que d'aller se restaurer chez Quick! C'est vers celui situé près de la Bourse, boulevard Anspach, que nous nous dirigeons (une chronique de ce restaurant sera bien entendu l'objet du prochain billet de ce blog).

Une fois le repas terminé, nous reprenons la voiture pour retourner à Bruparck, vers notre but ultime: le parc Océade. Nous nous garons à priximité de l'atomium, situé à environ 200m d'Oceade:




Je n'avais jamais vu l'atomium en vrai, mais Stéphane, qui l'avait visité il y a quelques années, m'a dit que sa rénovation, achevée en février de cette année 2006, est une réussite. Auparavant, cette grande structure métallique était toute oxydée, mais toutes les plaques d'aluminium qui le recouvre on été changées, et il retrouve tout son éclat!

Nous entrons dans le parc, ou nous nous faisons aussitôt prendre en photo, accompagnés par la mascotte géante d'Oceade: un perroquet portant un chapeau de pirate. L'appareil photo numérique étant incompatible avec l'eau, nous sommes contraints de le laisser aux vestiaires.

Une fois le maillot de bain enfilé, nous découvrons les 3 toboggans: un super rapide ou il est difficile de respirer pendant la descente tellement l'eau se projette sur le visage, un traditionnel, assez lent mais assez long et enfin, un toboggan à bouées bi-place. Tigran s'éclate, et c'est le principal car c'est pour lui que nous avions organisé cette sortie!

Nous profitons également d'une piscine à vagues, et de diverse petites activités et animations tels que jets d'eau puissant, zone extérieure (eau à 27°, air à 5°c), un jeu vidéo assez nul je dois dire ou il faut "taper dans des boulets en sautant comme un fou devant un écran (une caméra détecte les déplacements du joueur), et en cas d'échec des jets d'eau vous arrosent... Mouais...

Mais aussi, et c'est la première fois que je vois ça dans un parc de ce type (et en prime, inclus dans le prix d'entrée), un espace détente avec sauna, hammam, jaccuzzi, douches et bain froids. Le seul truc qui manquait vraiment, c'est une "rivière sauvage"...

Mais bon, Aqualud, l'autre parc ou nous aurions du nous rendre au départ, est quand même mieux (plus grand, plus d'activités).

Au bout de 4 heures, fin de validité du ticket d'entrée, nous quittons le parc, fatigués, mais heureux d'avoir passé là une bonne après-midi. Il est 18h30, il fait noir, et en quittant Bruparck, nous découvrons que l'atomium clignote de mille feux. Stéphane tente de le prendre en photo (mais ce n'est pas facile avec les clignotements).

Il s'écarte un peu de nous, et lève les bras avec l'appareil photo pour une vue imprenable. Derrière nous j'entends 3 jeunes qui arrivent avec leur téléphone portable dernier cri qui geulait tant bien que mal le dernier morceau de rap à la mode. Quand j'ai vu leur look, je me suis dit "oh, faut se méfier" et j'ai eu raison car, lorsqu'ils ont vu mon ami les bras en l'air avec sont APN, j'en ai entendu un dire "son appareil photo" et ils se sont dirigés vers lui, sans faire de bruit et se sont placés derrière, prêts à lui piquer l'appareil (et en regardant aussi son sac à dos au passage en espérant voir ce qu'il y avait dedans car il était mal fermé, mais totalement vide lol). Nous avons juste eu le temps de nous approcher de Stéphane pour montrer notre présence et faire comprendre à ces jeunes que nous étions avec lui et ils ont pris la fuite, l'un d'entre eux a cependant pris le soin de faire tomber un capuchon de balladeur MP3 et de le ramasser pour faire style "si je suis derrière toi, c'est juste pour ramasser ça!", au cas où...

Bref, la fin de journée à bien failli tourner en mésaventure, et je dois quand même dire que je ne trouve pas cette ville très bien fréquentée, quand on sais que dans la même journée on s'est fait aborder 3 fois pour de cigarettes, ou de l'argent. Quand on ajoute à cela que l'année dernière mon frère s'était fait agresser au volant de sa voiture à un feu rouge... Je me faisais une autre idée de la Belgique... Voici tout de même la photo prise (qui est en fait totalement râtée lol):

Il était maintenant temps de reprendre la route vers la France, de reconduire Tigran à Lille avant de rentrer à Dunkerque pour se reposer de cette journée bien remplie...

Libellés : , ,