Burgers Party

Bienvenue sur le blog d'un fan de burgers! Ici vous trouverez des idées recettes pour réaliser vous-même de délicieux burgers, des tests, des actus, et bien plus encore... Amateurs de malbouffe vous aussi? Venez partager vos conseils, vos idées... Sur ce blog 100% gastronomie américaine ;) Pensez aussi à visiter: www.myburger.fr

23 octobre 2006

Incendie au Quick d'Antibes

Je viens d'apprendre que le Quick d'Antibes a brûlé vers le 25 septembre 2006. Apparemment, cet incendie serait la conséquence d'un cambriolage nocture. Le ou les voleurs se seraient introduits dans les locaux et se seraient attaqués au coffre-fort avec une disqueuse, avant de prendre la fuite pendant que le restaurant brûlait. 50 Equipier(e)s se sont retrouvé(e)s au chômage technique.

Le coffre du Quick de Mandelieu avait également été attaqué vers le 16 juillet 2006, à la meuleuse, mais apparemment sans déclencher d'incendie. Je n'ai pas d'autres informations, n'ayant pas pu lire les articles parus dans le journal "Nice Matin" (si quelqu'un en a, ne pas hésiter à poster un commentaire).

J'avais visité ce Quick lors de mes dernières vacances, fin août 2006. J'avais alors pris quelques photos (malheuresement très floues) qui sont maintenant des "collector" de ce restaurant récent, propre et spacieux:



Espérons ensemble que ces gestes ne se reproduiront plus! Les cambrioleurs ne pensent pas assez aux conséquences de leurs actes! Je n'ai pas envie de devoir un jour me retrouver à manger des burgers dans un fast-food avec des barreaux aux fenêtres!

Libellés : ,

Mexican Grande (McDonald's France)

Voici le troisième volet de la trilogie "Les Saveurs à l'Affiche" qui s'est déroulée en ce début d'automne chez McDo: le Mexican Grande. Comme son nom l'indique, c'est le Mexique qui est à l'honneur, on devrait donc pouvoir découvrir ici un burger pimenté comme le veut la tradition culinaire de ce pays.

Ce burger m'a été servi dans une boîte "neutre", cela devait être du au fait que je l'ai commandé le dernier soir avant l'arrêt de l'opération.


Dans cette boîte se cache un burger de taille moyenne, mais semblant d'entrée de jeu plus épais que ses prédecesseurs. L'originalité de son bun's est d'être recouvert de fromage rapé et fondu, qui lui donne un aspect "gratiné au four":


Ce burger contient un steack haché de boeuf, une tranche de fromage, de la salade iceberg, de la sauce salsa (rouge vif) et du guacamole (vert tendre). Finalement, à part les sauces inédites, on peut s'attendre à quelquechose de très basique pour le reste des ingrédients. en le sortant de la boîte, je constate que ce burger ne manque pas de sauce, espérons que cela ne soit pas trop épicé sous peine d'avoir la gorge en feu à la fin de ce test!


La salade, également présente en grande quantité, a tendance à tomber de tous les côtés. Ce burger s'annonce donc bien copieux. En croquant dedans, on se rends compte que les sauces sont excellentes et qu'elles se marient très bien entre elles (niveau goût du moins, parce que niveau couleur, ce n'est pas très appétissant!). Par contre, bien que finalement peu épicées, elles ont tendance à masquer totalement le fromage, aussi bien la tranche intérieure que la "gratinade" sur le bun's. On savoure néanmoins chaque bouchée de ce merveilleux assemblage.

Ce burger est sans aucun doute le plus copieux et le plus inédit de cette série, il était temps car les autres étaient franchement décevants, au point qu'on se demandait jusque là ce qui était passé par la tête des responsables de chez McDo lors de la conception de cette opération!

Libellés : , ,

Indian Maharadja (McDonald's France)

Voici enfin le deuxième volet de la série "Les Saveurs à l'Affiche" de McDonald's. Après nous avoir fait découvrir le Don Sicily pendant une semaine, voici un burger au poulet qui est censé nous transporter dans les saveurs Indiennes: le Indian Maharadja!

Ce burger est emballé dans la même boîte que les autres burgers de la série, ce qui est beaucoup plus pratique pour le restaurant qui doit en gerer les stocks:


A l'intérieur de cet emballage, on découvre un bun's sans sesame ni autre, mais de forme originale avec ses 5 trous sur les bords. Le burger semble encore une fois un peu petit par rapport à la taille de la boîte!


En le prenant en main, on découvre que la composition de ce burger est très simple: entre les deux parties du bun's, un filet de poulet pané, de la salade iceberg, et de la sauce curry. C'est tout! La recette me rapelle immédiatement celle d'un autre burger de chez McDonald's, le P'tit Chicken recette Orientale. Goûtons pour vérifier:


Effectivement, forcé de constaté que c'est la même chose que ce fameux P'tit Chicken recette orientale. Même goût pour le poulet (a base de poulet reconstitué et un peu sec, comme d'habitude chez McDo), et même sauce au curry, avec en prime la même salade. Cela reste une très bonne recette quand on aime le goût du curry (c'est mon cas), et un très bon compromis quand cela coûte 1.75€ (dans la série des "P'tits Plaisirs"), mais quand on clone le P'tit Chicken en question pour en faire un burger "promo" à 4€ pièce (en à peine plus grand!), ça frôle le "foutage de geule"...

Espérons donc que le troisième burger rattrapera le niveau de cette série décidément décevante, mais franchement je n'y crois plus trop...

Libellés : , ,

20 octobre 2006

Burger King Gênes (Italie)

Cet été, Stéphane et moi sommes allés visiter Gênes, en Italie (voir articles "vacances d'été 2/2") pendant une journée. Cette nation étant équipée de restaurants Burger King, c'était l'occasion immanquable d'en profiter pour aller y manger un bon burger grillé à la flamme comme sait si bien le faire BK dans de très nombreux pays (mais toujours rien en France, évidemment!).

Le restaurant, flambant neuf, est situé dans le centre commercial "Fiurama", à proximité du multiplexe de cinémas UCI. Relativement facile à trouver, il suffit de prendre la sortie d'autoroute qui mène à l'aéroport, puis de suivre les panneaux menant au centre commercial et au cinéma. Dès l'arrivée aux portes du centre, un grand logo Burger King nous accueille, accompagné d'une autre enseigne actuellement inconnue en France: Spizzico.


En passant la porte du centre commercial, on trouve les deux ensignes pré-citées réunies au même endroit, tout de suite à gauche:



Food-court à l'Italienne

Et en entrant, on découvre qu'on a affaire à un combo Burger King / Spizzico, un peu comme dans un food-court à l'américaine, dans lequel on ne trouve qu'une seule salle commune, mais deux comptoirs l'un à côté de l'autre, un pour chaque marque. A gauche Burger King:


Et à droite, Spizzico, qui s'avère être une enseigne fast-food spécialisée dans la pizza, ce qui est un peu paradoxal au pays de la bonne pizza au feu de bois!


Les deux enseignes ont l'ai de cohabiter très paisiblement ici. Comment es-ce possible? Et bien tout simplement parce qu'elles appartiennent au même groupe: non pas Burger King mais Autogrill!

Et oui, dans ce pays, BK a conclu un partenariat exclusif avec le puissant groupe Autogrill (qui, contrairement à une idée reçue ne fait pas que de la restauration d'autoroute, mais s'attaque aussi aux gares, aéroports, centres commerciaux de nombreux pays d'europe...) pour se développer plus rapidement. Autogrill, qui souhaite aussi développer sa marque Spizzico, a choisi de créer plusieurs combos de ce type à travers tout le pays. Actuellement, 29 BK sont en service, et l'objectif est d'atteindre la centaine sous 5 ans. Il faut également savoir que la culture Burger a vraiment eu du mal à s'imposer en Italie, le seul concurrent est McDonald's, qui possède environ 4 fois moins de restaurants qu'en France!

A noter également que le gérant des lieux, qui passait régulièrement d'un comptoir à l'autre, portait un barge avec le logo Autogrill dessus. Pendant notre repas, celui-ci s'est mis à engager une discution apparemment houleuse avec une équipière près du poste friteuses du BK, sous nos yeux (mais quand des gens s'engeulent en Italien, je ne comprends pas grand chose). A la fin de la dispute, l'équipière s'est mise à nettoyer "nerveusement" le sol de la cuisine avec le balai-serpillère qu'elle avait attrapé et tenu dans ses mains durant toute l'intervention.

Le menu dans les BK Italiens est extrèmement varié par rapport à d'autres pays (Royaume Uni, Pays Bas), il va être difficile de faire un choix (voir sur www.burgerking.it)! Néanmoins, le line-up présentait une nouveauté que je n'ai pas encore vue dans les autres pays que j'ai visité cette année, le Crispy Chicken.

Supersize me!

Je me dirige donc vers l'équipier, qui s'apprête à prendre ma commande. Ne parlant pas Italien, je me dis qu'il vaut peut-être mieux parler en Anglais. Comme d'habitude, je tombe sur un équipier qui se débrouille plutôt bien dans cette langue (un grand brun assez mince, typé Italien, qui devait avoir entre 20 et 25 ans).

Je commande donc le Crispy Chicken avec des frites, du Fanta et des Onion Rings. L'équipier me demande si je veux le menu "King", chose que j'accepte. Je lui demande également de la mayonnaise pour mes frites.

Voici le plateau que je reçois:


On ne dirait pas comme ça, mais le menu "King" semble être l'équivalent du célèbre menu "SuperSize" des McDonald's aux USA! Des portions jamais vues en France: 1 litre de soda, une portion de frites bien garnie équivalente au moins à 1,5 fois la quantité des maxi-frites dans notre pays!

On aurait pu penser que tout cela aurait généré une addition salée, et bien non! à peine 7.50€, oinions rings (1.10€) et mayo (payante, 0.10€) comprise! Vraiment pas cher le BK Italien! J'ai pu remarquer que beaucoup de clients dans la salle mangaient aussi des menus au format "King"!

Le Crispy Chicken

En l'absence totale de KFC dans ce pays, ce burger se veut être la seule alternative aux mythiques Tower et autre Colonel's Filet. Rien qu'en lisant son nom, signifiant "poulet croustillant", on repense déjà à la délicieuse panure du Colonel Sanders.


En ouvrant l'emballage, en papier comme dans tous les BK, on découvre un burger de taille moyenne, composé d'un bun au sésame classique, d'un filet de poulet pané et frit, de salade et de mayonnaise (tout à fait similaire au Filet de KFC donc).


En poussant l'examen un peu plus loin on découvre à l'intérieur de celui-ci un bonus, qui n'aurait pas du s'y trouver pour être conforme à la description du menu: une rondelle de tomate. Sans doute une erreur de l'équipier qui l'a préparé (et vu le peu de monde à cette heure là, celui qui a préparé nos burgers n'est autre que celui qui a pris notre commande au comptoir!).


Le poulet fait un peu grise mine dans ce burger, il a l'air un peu trop cuit. De plus la panure semble s'être un peu détachée du poulet sur les bords. En croquant dans le burger, on constate que celui-ci est effectivement bien croustillant, ce qui ne provient en fait pas de la panure en elle-même mais plutôt du fait que c'est trop cuit! Par contre la salade, la tomate bonus et la mayonnaise apportent la fraîcheur qui rééquilibre le tout, qui est bien entouré par le bun moëlleux. Le poulet est, comme d'habitude chez burger king, à base de chair reconstituée (et non un vrai blanc de poulet comme chez KFC)! Curieusement, on sent bien le goût "grillé à la flamme" typique de Burger King, même sur ce produit (mais maintenant je sais qu'il s'agit d'un arome artificiel liquide projeté sur la viande en fin de cuisson!).

En conclusion, voici encore une fois un burger au poulet décevant. Certes la panure est déjà meilleure que celle de chez McDonald's, mais pour un burger qui se veut la copie de ceux du Colonel Sanders, il y a encore des efforts à faire!

Les oinion rings

Quel bonheur de retrouver les célèbres oinions rings dans ce pays! Il n'y a cependant pas de Twister Fries comme en Hollande, apparemment selon les pays c'est l'un ou l'autre mais pas les deux!


Le paquet en contient une dizaine, un peu comme en angleterre, mais coûtent beaucoup moins cher (1.10€ contre 1.50€ au Royaume-Uni). Ils sont servis dans le même type d'emballage que les frites (pochette carton). La différence avec le produit anglais, c'est qu'ils ont ici une forme très cylindrique et bien régulière, ce n'est donc pas le même fournisseur qui les produit. Le goût est cependant identique.

Le Chicken Whopper

Pendant ce temps, Stéphane dégustait le Chicken Whopper qu'il avait choisi et commandé, en Français cette fois, auprès du même équipier (et oui, il était en fait trilingue!).

Voici donc encore un burger au poulet, dérivé du célèbre Whopper dont il reprends les ingrédients et dans lequel on remplace le steack haché de boeuf par un tranche de poulet non panée mais grillée à la flamme comme un steack.

De taille plus généreuse que le Crispy Chicken, dans un bun au sésame traditionnel, on retrouve aux côtés du poulet, de la salade, une rondelle de tomate, des oignons frais, de la mayonnaise et du kechup. Par contre, pour une raison inconnue (peut-être une incompatibilité d'humeur provoquant de fréquentes disputes...), les cornichons pickles ont été retirés de la recette.

Ayant pu croquer dans ce burger, j'ai pu retrouver le plaisir provoqué par la grande quantité de légumes, associés à la simplicité de la mayonnaise mariée au ketchup. Le poulet ressemble étrangement dans sa consistance aux tranches de blanc de poulet 1er prix des supermarchés (vendus comme le jambon, par lot de 4 tranches) mais en plus épais. A ce détail près qu'on aperçoit les lignes laissées par la cuisson au grill et qu'on sent très bien le goût fumé cher à BK.

Au final, on obtient un burger au poulet original, de par l'absence de panure du blanc de poulet (qui n'est pas une mauvaise chose), la quantité de légumes et la taille généreuse de ses bun's, mais c'est quand même meilleur avec de la viande de boeuf et ça manque de fromage, comme d'habitude dans le Whopper!

Libellés : , , , , , ,

09 octobre 2006

McDonald's Monaco / Don Sicily

Un restaurant High-Tech!

Cet été, je suis allé manger au "prestigieux" restaurant McDonald's de Monaco. Ouvert depuis le 20 novembre 1992 (source: Wikipedia), ce restaurant est le seul fast-food de la Principauté. Il se situe dans le centre commercial de Fontvieille, avec vue sur le port de plaisance.


En arrivant dans ce restau, nous constatons qu'il n'y a pas beaucoup de monde, la queue ne devrait pas durer trop longtemps. Au centre du menu, au dessus du comptoir, un écran plat LCD diffuse des vidéos de présentation des promos, notamment de la nouvelle opération "Les Saveurs à l'Affiche".

J'avais déjà vu des écrans de ce type qui présentaient le menu et les promos dans ma ville il y a quelques années au McDonald's du centre commercial "Pôle Marine" à Dunkerque, c'était à l'époque une première qui faisait la fierté du franchisé, mais ce système fut rapidement abandonné en raisons de pannes fréquentes (je me rapelle des écrans bleus Windows suite à un plantage du PC qui gerait ce système).

Sur le mur de gauche figurent d'autres écrans, dont le plus grand diffuse une chaine de TV musicale pour faire patienter les clients pendant les rushs.

Mais sur ma droite, j'aperçois rapidement un nouveau système: les "bornes de commande avec paiement CB":


Ces bornes sont au nombre de 3, elles permettent de choisir un menu grâce à un écran tactile et de le payer par carte bancaire. En tant que fan d'informatique et de technologie, il fallait bien évidemment que j'essaye, en plus 2 bornes étaient libres à ce moment là. Je ne sais pas si d'autres McDonald's en France en sont équipés, ou s'il s'agit là d'un bêta test, mais je n'avais encore jamais eu ce genre d'occasion.

Sur l'écran tactile, on choisit d'abord entre les options "menu" ou "à la carte". J'ai donc touché l'écran pour choisir l'option menu. On me demande ensuite de choisir le burger, je choisis le tout nouveau "Don Sicily" qui venait de sortir le jour même (ouf, ils n'ont pas oublié de mettre à jour le système!). Ensuite, je dois choisir entre frites ou potatoes, et enfin je choisis ma boisson.

Par contre, je ne sais plus si c'est avant ou après le choix des items du menu, mais à un moment la borne demande si je souhaite un menu normal ou maxi, comme toute bonne équipière. Ce qui m'a fait sourire, c'est que la case "normal" est petite, et la case "maxi" est énorme! Il est possible d'ajouter d'autres items ou d'autres menus sur la même commande, c'est ainsi que j'ai pu mettre le menu de Stéphane sur la même commande.

Il faut ensuite insérer une carte bancaire portant le logo CB dans une fente prévue à cet effet, taper le code pour valider la transaction, puis le ticket de caisse sort, accompagné du reçu CB. Sur ce ticket figure le numéro de commande. Pour moi il s'agissait du n°171 (l'histoire ne dit pas si j'étais le 171ème client à expérimenter le système depuis son installation ou bien depuis le début de la journée...).

A peine le temps de voir ce numéro imprimé sur le ticket qu'un équipier m'apelle au comptoir "retrait des commandes bornes" qui est situé à droite dans le prolongement des comptoirs classiques:

On notera la présence sur ce comptoir d'un écran d'ordinateur, qui sert à afficher en temps réel à un équipier les commandes en cours. L'équipier qui a préparé notre plateau nous demande si nous avons bien le numéro 171, ce que je confirme par oral (étonnant que celui-ci ne nous ait pas demandé le ticket pour vérification). En tout cas ce fut vraiment rapide!

Nous décidons d'aller manger notre repas à l'extérieur, en terasse. En sortant, nous croisons les distributeurs de sauce (sauce pommes frites et ketchup):

Il y a quelques années, le franchisé McDonald's de ma ville mettait également ce système à disposition (le client prends un petit godet en papier et le remplit de la sauce de son choix, à volonté, en appuyant sur un bouton). Ce système a été abandonné dans la plupart des restaurants, sans doute pour limiter les abus et la maintenance, au profit des petits sachets. Mais ici, il reste encore et toujours en service!

Une fois arrivés à une table surmontée d'un parasol vert (ici pas de couleurs flashy, discrétion demandée pour la décoration extérieure) située à proximité de buissons, nous constatons que nous sommes discrètement observés par... des souris (heuresement, je n'ai pas peur de ces animaux, je les trouve amusants)!

Sans doute attirées par les restes des repas de ce fast-food, ces petits rongeurs ont élu domicile dans ces buissons (elles ne sont pas obèses contrairement à ce que l'on aurait pu penser), et sont devenues assez peu farouches (mais néanmoins très discrètes) pour circuler à moins d'un mètre de nous. Comme quoi, même dans une ville prestigieuse comme Monaco, on est pas à l'abri de la présence d'animaux parasites.

Le Don Sicily

Une fois installés à table, nous pouvons enfin déguster ce nouveau burger temporaire faisant partie de la série "Les Saveurs à l'Affiche": 3 recettes inédites qui seront proposées en alternance (une différente par semaine). Ce burger se présente dans une grande boîte de couleur noire, décorée selon un thème "cinéma", qui devrait être la même durant toute l'opération:

En ouvrant l'emballage, on découvre un burger relativement petit qui flotte un peu, de forme carrée, dans un pain similaire à celui du "280" ou des burgers du Parc Asterix (voir par ailleurs dans ce blog). Il s'agit en fait d'un pain Ciabatta (originaire d'Italie, qui ressemble également un peu à une falluche). Les autres ingrédients de ce burger seront: un steack, une tranche de tomate, une tranche de mozarella et une sauce fromage/basilic.

Le résultat est mitigé. D'un côté la sauce au basilic qui se marie très bien avec le pain Ciabatta (fariné et à l'huile d'olive) et crédibilise un peu son origine "Italienne", de l'autre une mozzarella naturellement sans goût, une tranche de tomate se sentant un peu seule étant donné qu'aucun autre légume n'est présent, et un steack haché tellement petit qu'il peine à couvrir la moitié de la surface du pain!

Au final, on regrettera un burger beaucoup trop petit avec un goût trop peu prononcé, qui manque cruellement de légumes. Un fois mangé, on a encore faim, ce qui ne me semble pas normal pour un burger qui coûte environ 4€. McDonald's nous a déjà sorti de bien meilleurs burgers promotionnels, espérons que les deux autres de la série redoreront le blason.

Libellés : , , , ,

04 octobre 2006

McDonald's St-Cyr Sur Mer / Ptit Chicken Recette Fromagère

Si vous êtes un lecteur assidu, vous avez du lire il y a quelques jours que j'ai eu l'occasion cet été d'aller manger mes miams favoris au McDonald's de Saint Cyr Sur Mer, dans le sud de la France près de Toulon.

Nous arrivons donc dans ce restau à la tombée de la nuit. Celui-ci se trouve à proximité d'un important rond-point d'entrée de ville, et dispose d'un drive:

Afin de se fondre avec l'architecture méridionale qui caractérise la région, ce restaurant récent avait un toit composé de tuiles romaines, ce qui m'a tout de suite sauté aux yeux en arrivant, car je n'ai pas l'habitude d'en voir ainsi adaptés.

En faisant la queue, je ne remarque aucune grande nouveauté, les seules offres disponibles sont le P'tit Chicken Recette Fromagère et la série de verres Coca-Cola. Je les commande donc accompagnés d'un maxi best-of Royal Deluxe. En faisant la queue parmi une foule dense, je constate que la décoration est axée sur le thème de la mer, avec des vagues, des bateaux, et des mouettes peintes sur le mur.

Le P'tit Chicken Recette Fromagère

Ce burger fait partie de la désormais célèbre famille des "P'tits plaisirs de McDonalds". En général, un burger de cette gamme ne coûte que dans les 1,75€ et n'est pas disponible en menu. Cette gamme propose donc des petits prix sur des produits d'appoint qui changent régulièrement.


Enballé dans un simple papier, comme un vulgaire hamburger de base, il convient de le manger assez rapidement avant qu'il ne soit froid. Cet emballage est de type "générique" et on le retrouve à chaque changement de recette. C'est la raison pour laquelle il n'est pas spécifiquement inscrit qu'il s'agit d'une "Recette Fromagère" dessus.


On découvre donc un burger d'un diamètre relativement correct, mais assez peu épais du fait qu'il ne contient que peu d'ingrédients: un bun original avec une fente au milieu rappelant le style "baguette" parsemé de touts petits grains lui donnant un aspect sablonneux, une tranche de poulet pané, de la salade iceberg, et une sauce qui doit donc avoir un goût de fromage vu qu'il n'y a en fait aucune tranche de fromage.


Niveau goût, on regrettera évidemment que le poulet soit reconstué, mais c'est une habitude chez McDonald's. Cependant, la panure croustillante vient masquer le défaut et, dans l'ensemble il ne s'en sors pas si mal (on a vu pire). La salade apporte l'indispensable touche fraicheur, mais la sauce ne réussit pas à nous rappeler que c'est une "Recette Fromagère" à cause de son goût finalement peu prononcé. Le bun quand à lui, est très moëlleux, mais les petits grains s'en détachent si facilement que l'on a tendance à en disperser partout.

Finalement, ce burger constitue une très bonne alternative aux trop basiques Hamburgers et Cheeseburgers, idéal pour compléter un menu Best-of quand l'ami "Big Tasty" n'est pas là. Et vu le prix, on ne peux pas se plaindre du fait qu'il aurait été meilleur encore avec une tranche de cheddar!

Les verres Coca-Cola

En cette fin de mois d'août, McDonald's décide de répliquer à son ennemi Quick (souvenez-vous la série de mugs) en sortant des verres Coca-Cola.

Plus utiles que des mugs pour boire du Coca (meilleure initiative donc), ces verres, de forme inédite, reprennent parait-il le tout premier design de la marque, sorti en 1904. 6 couleurs sont disponibles en alternance, dans les tons bleus, verts et mauves. Cette série est fabriquée en France par la Cristallerie d'Arques. Ce jour là ce sont les vert-olive que nous obtenons:


La différence avec Quick? ce verre est offert avec un menu Maxi Best-Of, alors ça ne se refuse pas, là ou Quick faisait payer 1€ pour deux mugs à l'achat d'un menu XL. Mais néanmoins j'adresse un reproche à McDo: pourquoi ne pas avoir sorti la même forme que l'année dernière? Cela aurait permi de compléter la collection plutôt que de se retrouver avec des verres dépareillés! Et puis toujours ces couleurs étranges qui n'ont rien à voir avec la marque Coca-Cola...

Non, franchement, le même design que l'année dernière, et en verre transparent incolore, ce serait beaucoup mieux (surtout qu'après on en retrouve facilement en hypermarché pour compléter)! Mais bon c'est cadeau alors on pardonne...

Libellés : , , , , ,